Les petits trains de Jean


« Petit train », c’est le surnom de Jean Cavaillé, un collectionneur de dinky toys et « le mordu du rail » qui construit, répare et rafistole en grande partie les circuits de train du musée.

Petit, il a reçu un lot de wagons, qu’il s’est mis à les faire rouler sur les moulures de fils électriques de plafond: le tout premier circuit train fait par Jean. Il l’améliore par la suite son premier circuit en bois sur le lavabo, les meubles…

A 12 ans, il « pique » la bicyclette d’une fille qui habitait près de sa tante aux minimes…pour aller sur le pont en bois à Matabiau, pour voir les machines à vapeur. Il est ramassé par la police et ramener à la maison.

Souvent il part le soir à dix heures, pour aller au bout de l’impasse Bâle, car il peut emprunter un petit passage souterrain pour voir le train à vapeur qui vient de Bordeaux.

Dans les années 50, à côté de chez lui se trouve un grossiste de boissons gazeuses, bières, limonades. Tous les jeudis, le camion part avec des casiers vides, direction la gare Basse Reynal de Toulouse. Jeannot et son voisin le prennent sur le camion,  pour décharger les bouteilles stockées dans la paille…dans les wagons. ils les mettent dans les casiers en bois. Un bon prétexte pour aller à la gare.

Le jeudi également, il monte au grenier et joue avec le train Jep d’un voisin.

Ami de Gérard, il continue à nous faire partager ses passions. C’est certainement Jean que vous rencontrerez au musée et qui fera fonctionner tous les circuits train pour vous.